Découvrez le nouveau site de la commune !

Nous espérons que vous y trouverez les informations que vous recherchez.

Afin de rendre ce site toujours plus attractif, toutes suggestions et remarques seront les bienvenues.

Nous vous souhaitons une bonne navigation !

A bientôt sur ce site...

Autres lieux incontournables

D'autres lieux méritent aussi un détour. N'hésitez pas à venir les découvrir.

Le Dolmen de la « pierre qui vire » (C4)

Ce dolmen est de la deuxième génération du type angevin , ce qui permet une datation relativement précise au sein de la période néolithique . Utilisé probablement comme sépulture collective pendant de nombreux siècles , il comporte deux tables dont une en quartz encore supportée par trois piliers en schiste . Un gros bloc gît devant l'entrée tandis qu'un autre plus petit se trouve plusieurs mètres à l'arrière .Le dolmen a par ailleurs été vidé au début du XXème siècle .

La pierre qui vire


Le Polissoir de la Vezinière (E4)

A partir de 1889 , plusieurs stations néolithiques sont signalées sur la commune . Le témoin préhistorique qu'est le « Polissoir » de la vézinière en atteste .Il s'agit d'un bloc de quartz d'un blanc laiteux , ainsi qu'il en existe parmi les schistes dans cette partie de la commune . De surface plane , il comporte 34 rainures , 3 cuvettes et de vaste plages de polissage . Il a certainement été transporté après avoir été choisi à dessein en raison de sa forme aplatie . De forme parallélépipédique , il est longtemps utilisé par les cheffoisiens pour aiguiser leurs outils .

Le polissoir


Le Logis de la Girardière (G2)

Ancienne seigneurie du XVème siècle.


La Girardière

Le Château de la Rousselière (B4)

Ancienne seigneurie du XVème siècle.

Ce manoir restauré dans le goût moderne par Mr Majou de la Rousselière, ne conserve de sa complexion initiale, qu'une tourelle découronnée, les vestiges d'une enceinte sans doute importante à l'origine et des douves profondes dans lesquelles ont été découverts deux canons en cuivre dans la première partie du XXème siècle .
Le domaine de la Rousselière, tire son nom d'un de ses plus anciens possesseurs, un certain Rousseau . Le fief appartient longtemps à la famille Rouault, originaire des environs de Pouzauges, dont la filiation apparaît dans plusieurs blasons situés sur diverses parties des voûtes de l'église de Cheffois . Vers 1670, le château passe aux mains des Baudéau-Parabère, qui le conservent jusqu'en 1765. A cette date, il est vendu avec tous les fiefs qui en dépendent à Louis-Joseph de Liniers, commissaire de la noblesse du haut Poitou.


La Rousselière

La vierge de la « dent Gaudin » (B6)

Sur son promontoire naturel domine la vallée, monument offert par un particulier en hommage aux soldats disparus pendant la guerre de 1870. Elle semble veillez sur la population du bourg niché dans la vallée.


La dent Gaudin

La fontaine de la fécondité (D7)

Adossée aux coteaux bordant la cuvette des carrières, est un lieu là aussi hautement symbolique.


Fontaine

La « grotte aux lutins » (B6)

Lieu légendaire, nichée dans les bois du rocher au pied de la vierge de la « dent Gaudin ».

La grotte aux luttins

La reproduction de la « Grotte de Lourdes » (C7)

Là aussi construite dans le roc par un particulier en hommage à la Vierge Marie.

Mairie de Cheffois - 2 Place de la Mairie - 85390 CHEFFOIS
Tel : 02 51 69 64 02 - Fax : 02 51 52 78 99 - Courriel : mairie.cheffois@wanadoo.fr

création site internet collectivité